Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum  
FAQ Rechercher
Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer Connexion
g1.globo.com 24/11/2010
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias Latins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tatabella
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2008
Messages: 1 121
Localisation: Lorient

MessagePosté le: Mer 24 Nov 2010 - 20:01    Sujet du message: g1.globo.com 24/11/2010 Répondre en citant

Le premier spectacle au Brésil, les cris des 5 000 fans absorbent le son de Tokio Hotel


Le groupe allemand de pop rock a joué au Via Funchal, à São Paulo, mardi (23).
La présentation a duré 1hrs30 et a suivi la setlist du CD-DVD « Humanoid City Live »


Précis comme un quatuor de robots, pour rester dans le domaine de la métaphore futuriste qui est l'image du processus créatif du groupe, Tokio Hotel a agi pendant une heure et demie devant 5 000 fans enthousiastes- surtout, des filles entre 10 et 15 ans. Le groupe allemand n'a pas un peu dévié de son dernier album live, avec le point culminant au piano (un vrai feu) et la voix agréable dans la ballade « Zoom Into Me ». La chanson a été jouée au début de la deuxième partie, en ayant seulement les jumeaux Kaulitz sur la scène : le chanteur Bill et Tom, le guitariste-claviériste.


Avant le feu, il y a eu une invitation que tout le monde savait déjà. « Cela valait la peine de venir ici, êtes-vous prêts à vous amuser ? », a demandé Bill, en présentant la dite Humanoid City. La métropole futuriste donne le nom de l'album studio sorti en 2009 et du CD-DVD live qui est sorti en juin de cette année.


A 22hrs15, le rideau blanc, qui cachait la scène, s'est levé et a montré les musiciens, un par un, de la batterie au chanteur. Dans les premières files, seulement la voix du chanteur de 21 ans a lutté avec les cris de leurs fans, puis sa silhouette apparut. Avec une veste très joli, il dit qu'il ne prend pas plus de 5 minutes pour se préparer, Bill a présenté une ville moins prodigieuse, en comparant avec celle vu dans le DVD. La version de poche de la métropole a convaincu avec la simple scène et les grands écrans, où l'ont pouvaient voir des images sombres de destructions, des lasers, d'énormes bâtiments et toutes sortes de déchets électroniques.


Le manque de surprises n'a pas enlevé l'éclat de cette présentation, bien sûr. Vraiment sûr de sa voix, Bill a passé le spectacle habillé comme s'il était un joueur de football, mais dans une version disco, plein de babioles scintillantes dessus. Le chanteur a quitté la scène six fois pour changer son costume, utilisant des lumières sur ses vêtements comme un arbre de Noël, c'est n'est pas permis à tout le monde. Non seulement parce qu'il a offert « Alien » pour « tous ceux qui se sont déjà senti comme un étranger dans leur vie ». Loin de l'hymne de l'auto-affirmation de la pré-adolescence, « Hey You », qui a apporté une lettre moins intense avec un effet épique, avec des flammes à la fin de celle-ci. Les flammes bien synchronisées ont aussi honoré « Darkside Of The Sun », la dernière avant la deuxième partie.


Mais au moins avec le dure « Break Away », la chanson qui donne beaucoup de travail au batteur Gustav Schäfer, le groupe a fait crier les fans encore plus forts. Dans « Pain Of Love », Bill a marché sur la passerelle, un peu inutile, qui divise l'espace VIP en deux, ce qui a causé beaucoup de problèmes. Il ne revint qu'à deux reprises sur celle-ci par la suite.


Assis, ils ont joué « Phantomrider » avec batterie, basse et guitare. Toujours sur les tabourets, est arrivée « la meilleure partie du spectacle », selon Bill. « Nous avons un petit rituel sur cette tournée », a-t-il annoncé. Après cela, ils ont laissé leurs instruments et ont applaudi le public, qui a laissé un énorme (un petit) silence pendant 15 secondes. Après ce moment de calme, le chanteur de Tokio Hotel a disparu une nouvelle fois, pour réapparaître à un endroit plus haut sur la scène.


Cette fois, il y avait une moto pendant « Dogs Unleashed » suivi de « Love and Death », « In Your Shadow » et le célèbre « Automatic ». Aucun ajustement n'a été nécessaire : la liste des chansons a été bien organisé et de petits confettis vert sont tombé sur leurs fans enthousiastes dans « Forever Now », Tokio Hotel est une machine à fabriquer de l'argent. Et ils peuvent créer des hymnes d'adolescents.


Traduction par Prinz16.skyrock.com

http://g1.globo.com/pop-arte/noticia/2010/11/no-primeiro-show-no-brasil-gri…
_________________
Une ado attardée et fière de l'être.


Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Nov 2010 - 20:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias Latins Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
ezHyperShadow template - a boo design Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Original ezHyperShadow theme by boo ©2004 www.ez-life.net
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com