Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum  
FAQ Rechercher
Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer Connexion
interview CNA Singapore.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias Asiatiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tatabella
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2008
Messages: 1 121
Localisation: Lorient

MessagePosté le: Ven 21 Mai 2010 - 23:16    Sujet du message: interview CNA Singapore. Répondre en citant

J'ai pas la date.





La traduction:



Le journaliste : Après la pub nous allons retrouver un groupe de pop rock allemand, pas seulement célèbres en Europe mais aussi aux États-Unis et en Asie. Nous allons rencontrer les gars après la pause.
La journaliste : Nous avons eu beaucoup de jeunes stars ici aujourd'hui, une en tout cas!
Le journaliste : Ces gars sont plus vieux.
La journaliste : Un peu.
Le journaliste : Un peu? Je ne connais pas leur âge. Mais oui, probablement une petite vingtaine d'années.
Voici Tokio Hotel, un des plus grands groupes d'Allemagne de la décennie. Ils ont inspiré énormément de fans partout dans le monde avec leur groupe de pop rock et leur style unique.
La journaliste : Le groupe était dans nos studio récemment et nous a parlé de leur idée (vice?) de la célébrité.

Le journaliste : Bonjour les garçons, bienvenue dans cette émission! Bienvenue à Singapour !

TH : Bonjour.

Le journaliste : Je vais commencer par vous demander comment vous décririez votre musique avec vos propres mots. Comment décririez vous votre musique?

Tom : C'est vraiment dur à décrire. Je pense que si vous voulez en un seul mot, ça serait... de la musique incroyable !
Bill : Je pense que c'est vraiment un mélange. Le nouvel album est plus électronique, mais en général c'est de la musique rock, et nous chantons en deux langues, en allemand et en anglais, et... Oui, je pense qu'en général c'est du rock.

La journaliste : Que trouvez-vous plus facile? Chanter en allemand ou en anglais?

Bill : L'anglais était vraiment dur pour moi, comme vous pouvez l'entendre ce n'est pas ma langue maternelle.
Tom : Surtout le premier album.
Bill : Le premier album était vraiment dur, alors nous avons tout traduit en anglais et comme je suis très perfectionniste, je voulais avoir l'accent de quelqu'un pour qui c'est la langue maternelle. Ça a pris un peu de temps en studio, mais maintenant je crois que nous ne pouvons choisir ce qu'on préfère, nous aimons les deux langues.

Le journaliste : Mais vous parlez très bien, alors que ce n'est pas votre langue maternelle.

Bill : Merci.
Tom : Oui, ce n'est pas notre langue maternelle et nous avons de très mauvais prof à l'école, alors ce n'est pas ce que l'on fait de mieux.

La journaliste : Pensez-vous que c'est dû à tous vos voyages?

Bill : Peut-être oui, je pense que c'est bien de passer un peu de temps aux États-Unis et on s'y habitue. Pour le nouvel album nous sommes allés à L.A. et Miami pour produire quelques trucs là-bas et ça a vraiment aidé.

Le journaliste : Mais quand vous travaillez ensemble, vous parlez en allemand ou parfois en anglais, ou les deux?

Bill et Tom : Non, on parle allemand.

Le journaliste : Et en ce qui concerne l'écriture ? Ecrivez-vous des chansons en anglais ou écrivez-vous d'abord en allemand puis vous traduisez ?

Tom : Oui, pour le nouvel album nous avions quelques chansons d'abord en anglais, c'était un mélange, certaines en allemand et d'autres en anglais.

La journaliste : D'accord. Gustav et Georg, vous pouvez peut-être nous dire comment vous avez été amenés à rejoindre le groupe ? Ou comment avez-vous être un groupe ?

Georg : En fait nous avons rencontré ces deux gars dans un petit « live club », dans notre ville natale Magdebourg. C'était une sorte de soirée open stage (scène libre) et on les a vu...
Tom : Ils ont vu notre performance, à Bill et moi, et ils ont été...

La journaliste : Bluffés !

Tom : Ouais, et après notre performance, ils ont dit « Est-ce qu'on peut rejoindre le groupe, s'il vous plait, s'il vous plait ! On vous donnera de l'argent !
Bill : Et on a dit d'accord.

Le journaliste : Vous n'êtes définitivement pas le timide ! Alors maintenant donnez-moi la vérité !

Georg : Bill était derrière le clavier, y faisant la batterie et la basse...
Bill : Vous savez, en fait c'était vraiment dur de trouver quelqu'un de notre âge, et c'est vraiment une petite ville alors c'était plutôt difficile.

La journaliste : En ce temps vous aviez dix ans environ, quand vous avez créé le groupe ? Avez-vous l'impression d'avoir raté des choses de votre enfance, de n'importe quelle manière ?

Bill : Notre premier single en tant que Tokio Hotel, nous avions quinze ans, et à partir de ce moment, c'était une vie totalement nouvelle alors... Tout a changé et nous avons juste travaillé tous les jours. Mais c'était ce qu'on voulait, c'était notre rêve, c'était juste cool pour nous. La première fois était incroyable, mais c'est vrai que d'un autre côté, on rate quelque chose. Tu ne peux pas sortir dans la rue en Europe, tu ne peux pas faire tout ce que tu veux faire avec tes amis, ou quoi que ce soit, donc c'est une autre vie et tu dois l'adorer. Et nous on l'adore.

Le journaliste : Alors Gustav, j'ai trois questions, peut-être un pop quiz. Le nom Tokio Hotel, qu'y a-t-il derrière ?

Gustav : C'est une bonne question.
Tom : On s'appelait Devilish.
Gustav : Oui on a changé, notre premier nom était Devilish, mais c'était juste genre... stupide et...
Bill : On a jamais pensé à ce nom, c'était juste « Bon, Devilish ça sonne bien », et plus tard on s'est dit « ok, on a besoin d'un nouveau nom qui ira mieux », et c'était juste sa sonorité et c'est génial de ne pas avoir besoin de le traduire. Tokio Hotel, c'est Tokio Hotel partout. C'était un bon point, et on trouvait juste que ça sonnait bien. Et « Hotel » c'est comme un symbole pour nos vies, parce qu'on est toujours dans des hôtels.
 
Le journaliste : Avez-vous déjà été au Japon, à Tokyo ?

Bill : Non, jamais.
Tom : On espère cet été.

La journaliste : D'accord. Alors, dites-nous, que pensez-vous de l'Asie jusqu'à présent, vous avez fait une tournée dans cette région ?

Bill : Non, jamais. C'est notre première fois, on est arrivés juste hier et je pense que c'est la plus belle ville que j'aie jamais vue, Singapour est tellement beau et incroyable...
Tom : Il y a beaucoup de verdure et d'immenses immeubles, c'est beau.
Bill : Et le climat est tellement agréable.

La journaliste : Vous aimez le climat ?

Bill : Oui, en Allemagne il fait tellement froid en ce moment.

Le journaliste : C'est un truc européen, ils parlent toujours du climat. Les touristes qui viennent sont les seuls à s'asseoir à l'extérieur des cafés pour déjeuner, et ils ont tellement chaud !
La journaliste : C'est vrai que ça fait transpirer un peu.

Le journaliste : Bon, Bill nous allons parler de ton look, tu es un peu une icône de la mode, avec le mouvement d'Adam Lambert je crois, le « manscara ». Est-ce que c'est comme ça que tu voulais être, est-ce que c'est ton look ?

Bill : Oui, vraiment, j'allais comme ça à l'école et j'avais beaucoup de problèmes avec ça.
Tom : Oui, Bill avait pas mal de problèmes.
Bill : Nos années d'école n'ont pas été les meilleures. Je crois que j'ai commencé à neuf ou dix ans à me maquiller, me colorer les cheveux, tout ça. Le tout début c'était à une fête d'Halloween, j'étais déguisé en vampire, et après ça j'ai continué.

La journaliste : Alors Tom, tu es le grand frère, de dix minutes, est-ce que tu as beaucoup du le défendre ?

Tom : Oui, vous savez, moi ça me va, qu'il ait ce look. Je suis le grand frère et je pense que tout le monde peut le sentir, je pense que c'est clair pour tout le monde que je suis le grand frère.
Bill : C'est bien d'avoir un grand frère.
Tom : C'est bien pour lui, c'est bien pour tout le groupe.
 
Le journaliste : Mais je suppose que les gens ne vous ont jamais confondu, parce que c'est clair, vous deux êtes totalement différents maintenant.

Tom : Oui, nous avons toujours été différents.
Bill : Mais quand nous avions six ans, nous portions les mêmes habits, avions des sweat-shirts avec « Bill » et « Tom » dessus, pour les profs.

Le journaliste : Gustav et Georg, les avez-vous rencontrés quand [ils se ressemblaient] ?

Georg : Malheureusement non, mais j'adorerais les voir avec les mêmes habits et la même coiffure.
Tom : Je pourrais te montrer quelques photos.

Le journaliste : C'est quelque chose que font les parents « Oh, trop mignon, habillons-les pareil ! »

Bill : Oui, exactement !

Le journaliste : Parlez-nous de la dynamique du groupe, apparemment vous vous entendez tous bien, tout le temps ?

Bill : Non, parfois on se dispute, mais je pense que c'est normal. On se connaît tous très bien, depuis dix ans, et avec tout le truc de la carrière, on a tout fait ensemble, on est sur la route depuis tellement longtemps et je pense qu'on est très proches.

La journaliste : Qui est le blagueur ?

Tom : Très souvent c'est moi, mais parfois c'est aussi Georg. Mais il ne veut pas être le blagueur c'est juste qu'il est vraiment maladroit. La plupart du temps, on peut rire de Georg.

Le journaliste : Vous voyez, vous avez besoin les uns des autres, sinon vous n'auriez pas de blagues à faire.

Tom : Oui c'est vrai, la plupart des blagues sont sur Georg.

Le journaliste : Gustav, non ? Il a l'air d'être le sérieux.

Gustav : Non, moi je suis le timide.

Le journaliste : Le timide ?

Gustav : Oui, je suis Monsieur Timide.
Tom : C'est un batteur.

Le journaliste : Je suis sûr que toutes les filles aiment ça, n'est-ce pas ?

Gustav : Je ne suis pas vraiment sûr.

Le journaliste : Alors dites-nous, qui sont les artistes que vous aimez écouter, ou qui sont un peu des modèles, ou des inspirations ?

Bill : Modèles... Je crois qu'on n'a jamais aimé un seul groupe...
Tom : On écoute des musiques différentes. Pour moi, c'est beaucoup de hip-hop, et pour lui, c'est plus, euh... Ouais... Qu'est-ce que t'écoutes ? (rires)
Bill : Tout, je pense que c'est un mélange, j'aime David Bowie, et... Aerosmith.
Tom : Oui, Aerosmith est un bon groupe.

La journaliste : Peut-être quelques mots pour vos fans, ici en Asie. Qu'avez-vous à leur dire ?

Bill : Nous sommes excités de les voir pour la première fois, parce que nous n'avons pas rencontré de fans jusqu'à présent.
Tom : Oui, et merci pour le soutien. Jusqu'à présent, on a juste eu quelques échos sur Internet, et oui, on est excités.



Traduction de Camie pour A-TH.





_________________
Une ado attardée et fière de l'être.


Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Mai 2010 - 23:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias Asiatiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
ezHyperShadow template - a boo design Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Original ezHyperShadow theme by boo ©2004 www.ez-life.net
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com