Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum  
FAQ Rechercher
Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer Connexion
RED! Interview.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias germanophones
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tatabella
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2008
Messages: 1 121
Localisation: Lorient

MessagePosté le: Ven 2 Avr 2010 - 20:55    Sujet du message: RED! Interview. Répondre en citant

En ce qui concerne la traduction ,si jamais quelqu'un a mieux !!!
Je pense qu'il manque des traduction de question.






Bill : Bien, pour moi, un concert live n'est pas seulement composé d'une guitare, d'un amplificateur, en restant sur une scène et de jouer durant une heure et demie... J'ai une autre demande... pour moi, c'est vraiment un spectacle et nous voulons vraiment faire un spectacle qui correspond à l'album... une sorte de ville Humanoïde et ainsi de suite. De ce point, j'ai été ravi que Dsquared fût prêt à faire... les tenues pour la tournée... et c'est vraiment génial, que deux designers créer cela... c'est si stupéfiant. Pour moi, c'est un rêve devenu réalité... plus que pour les autres. Pour moi, c'est comme... oui... je vis cela ... ça m'appartient... c'est un moyen de porter ce genre de tenues et d'effectuer et chanter. A mes yeux, c'est un spectacle parfait.

Orateur : Est-ce une sorte de liberté personnelle pour vous de porter ce genre de vêtements ?

Bill : Absolument... je ne porterais pas probablement ses tenues... même si Tom aurait son mot à dire... je ne porterais pas une ou deux vestes... mais bien sûr... c'est ce que je ressens... de comment je me sens bien sur scène... et c'est ma façon. Vous ne pouvez pas satisfaire tout le monde toute la journée.
Tom : La bonne chose dans notre groupe est que nous vivons et nous nous laissons vivre. Georg regarde ainsi comme un crétin... ça a toujours été comme ça... nous vivons et nous nous laissons vivre.

(Coupure – on n'entend pas la question)

Bill : Bien... vous ne devriez pas prendre tout au sérieux. Il y a des choses, qui reviennent encore et encore, chaque année, et elles apparaissent toujours à un certain moment... quand il n'y a rien dans en ligne... et ils n'ont rien par rapport au sujet de... et effectivement, vous devez vous détendre un peu... bien le prends... et la plupart des choses que nous n'obtenons pas d'avis... tous les jours, il y a des milliers de rapports sur nous... dans de nombreux pays et non seulement en Allemagne... donc, il faut bien le prendre... se détendre et ne pas le prendre au sérieux.

(Coupure à nouveau)

Tom : Bien sûr... heureusement que ça passe vite... et au cours des cinq dernières années, ça n'était pas comme si nous pourrions faire la fête avec des amis ou faire connaissance avec des personnes facilement... de toute façon ce n'est pas comme ça ... Heureusement, c'est spécialement pour Bill et moi... ça s'est installé très tôt... Nous avons vécu beaucoup de choses que les gens n'ont généralement pas vécues à notre âge... Nous l'avons déjà fait à l'âge de quatorze et quinze ans... A cette époque, ce n'était pas si cool ... Spécialement pour nos parents peut-être... mais maintenant... Nous sommes vraiment heureux de cela... Parce que maintenant, nous avons la chance de le faire. Par conséquent... Bien entendu, vous avez raté quelque chose... la normalité et ainsi de suite, mais d'autre part, au cours des cinq dernières années, nous avons eu la chance d'expérimenter beaucoup de choses que vous ne pourrez jamais faire normalement... en réalité.
Bill : Vous ne pouvez pas tout avoir... si vous faites ça... vous manquez quelque chose d'autre, c'est de cette manière que... vous devez subir une perte. Et si les gens pensent ... sûr... nous pourrions faire des spectacles impressionnants, avoir beaucoup d'argent et tout est super... ce n'est pas comme ça... bien sûr... ça semble totalement différents. Et soit vous êtes prêt à le faire et de vivre ce genre de vie ou non. Vous devez sacrifier beaucoup de choses et subir une perte.

(Coupure)

Tom : Bien... c'était probablement déjà dans le journal... aucune idée... Un jour, je vais le dire exactement dans ma biographie (Bill et Tom rient)... oui mais.
Bill : Non... En fait, Tom et moi avions des amis toujours aînés. A cette époque, nous avions des amis, qui pouvaient déjà conduire une voiture, qui étaient un peu plus âgés et on se joignait à eux pour faire des choses qui étaient réservé aux personnes âgées.

Orateur : Quand avez-vous faire des courses alimentaires pour la dernière fois ? Faire quelque chose de normal ?

Tom : Ok... c'est un exemple ... comme les courses alimentaires... une vie privée normale... C'est quelque chose que vous avez bien sûr, mais qui vous manque un peu... Quand nous avons commencé à avoir du succès... à ce moment que vous n'avez plus besoin de le faire... votre mère le fait déjà... en attendant, peut-être nous devrions le faire... mais nous ne pouvions pas le faire. C'est quelque chose que nous n'avons jamais fait. Je me souviens, nous nous sommes arrêtés avec le bus et nous sommes avec notre personnel dans un supermarché durant la nuit aux Etats-Unis, où il n'y avait personne. C'est ainsi que nous avons choisi un peu de nourriture... mais aller faire des courses dans un supermarché normalement, à la recherche de votre yogourt préféré... nous ne connaissons pas.

Bill : Spécialement au moment de l'école.
Tom : Là nous aurions eu encore plus de problèmes.
Bill : Encore plus... l'école a été le pire moment... qui était le pire moment de ma vie... et je suis tellement heureux, que je suis du dessus de cela... que je ne dois plus marcher dans un de ces bâtiments à nouveau. Pour moi il n'y a rien de plus pire... j'ai un problème avec l'autorité. J'ai un problème, si les gens veulent me dire quoi faire... et c'est comme ça parfois à l'école. Je ne pouvais pas... tous les deux, nous ne pouvions pas y faire face. De cela... oui... nous avions été seulement dans des ennuis... avec les enseignants et bien sûr avec d'autres personnes... et je suis tellement heureux... effectivement, chacun de nous est heureux d'avoir fini cela. Je ne ferais jamais partie de ce genre de personnes, qui dira « ok, si vous regarder en arrière, l'époque de l'école n'était pas si mal. »

Tom : Bien, je comprends ce que ces gens veulent réellement dire... alors vous devez faire face à différents soucis... mais à cet âge, les problèmes sont tout aussi importants que les problèmes auxquels vous devez traiter plus tard.
Bill : Exactement.
Tom : Ils sont différent ... et quand vous êtes un adulte, les choses sont beaucoup plus importants... mais je sais exactement, comme un adolescent, que l'école a été mon plus grand soucis. Par conséquent, c'était pire

Orateur : Avez-vous eu des problèmes seulement avec les enseignants ou aussi avec les élèves ?

Bill : Avec tout, je crois... c'est tout... comme tout le monde... mais bien sûr vous avez eu quelques bagarres ou des personnes que vous n'aimaient pas... et aussi avec les enseignants... des bagarres avec les enseignants (rires)

Orateur : Y a-t-il une certaine lutte, si vous êtes enfermer dans un petit espace ?

Bill : Bien... nous essayons de le rendre aussi confortable que possible pour nous. Nous avons deux bus pour le groupe... seulement pour nous... Georg et Gustav en ont un... et Tom et moi en avons un. Chacun à sa propre chambre, dans laquelle vous pourrez vous enfermer.
Tom : En fait, les gens l'ont surestimé un peu... nous passons la plupart du temps dans des lieux. Vous entrez dans le lieu le matin à 11h00 et le quitté dans la nuit à 1h00... et puis vous êtes de retour dans le bus et vous aller dormir.
Bill : Il y a certains jours où vous passez plus de temps dans le bus.
Tom : Oui... il y a des routes, où nous conduisons trois jours avec le bus... et puis cela deviendra sans doute un peu ennuyeux... avec un tel petit espace... mais le bus est en fait uniquement pour dormir et regarder un dvd... la plupart du temps, nous le passons dans les lieux.

Bill : Tom et moi ne pourrions probablement pas voyager de nouveaux sur cette île... parce que... certains ****** de photographes font des photos de nous. Donc, vous voyez, c'est très difficile pour nous... vous volez à l'autre bout du monde... et pourtant quelques imbéciles essayent de faire de l'argent avec vous. En conséquence, vous devez traiter ses choses et l'accepter... mais comme vous pouvez le voir... il n'est pas facile pour moi d'accepter cela. C'est difficile... vous ne vous y habituer pas... vous essayez d'avoir votre propre espace privé... mais néanmoins Tom et moi avons eu des vacances détendues...

Orateur : Ne serait-il pas plus facile pour vous de vivre, par exemple, aux Etats-Unis ?

Bill : Bien sûr, se serait plus facile pour nous... mais nous pourrions aussi nous déplacer en province... où personne ne vit et où il n'y a que deux maisons... mais la question est bien sûr... seriez-vous heureux là-bas ? Nos familles sont en Allemagne... c'est notre maison... ici vous parler allemand... c'est notre pays d'origine. Nous nous sentons vraiment bien ici... et même si c'est un pays pénible pour nous, nous ne pouvons pas imaginer le quitter... peut-être pour un an et demi... mais quitter l'Allemagne, je ne pourrais tout simplement pas l'imaginer. Nous avons tous grandi ici.

Bill : Ce que nous faisons, n'a rien à voir avec la fin d'une journée de travail. Vous ne devez pas fermer le clapet votre ordinateur portable et quitter le bureau et dire « ok... Maintenant, j'ai du temps libre ». C'est dans votre tête... tous les jours... toute la journée, vous devez y faire face... c'est notre vie... vous n'atteignez jamais le point...
Tom : Cela signifie... tout ce que vous essayez d'atteindre personnellement a à voir avec le groupe.

_________________
Une ado attardée et fière de l'être.

Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Avr 2010 - 20:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
rabi43
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2008
Messages: 1 133
Localisation: lectoure

MessagePosté le: Dim 4 Avr 2010 - 18:57    Sujet du message: RED! Interview. Répondre en citant

voilà Tata, je pense que c'est un peu mieux Mr. Green

Bill : Eh bien, pour moi, jouer un concert en live, ce n'est pas seulement avoir une guitare, un ampli, être sur scène et jouer pendant une heure et demie... Ça représente pleins d'autres choses... pour moi, c'est vraiment un spectacle, et nous voulons faire un vrai concert, qui correspond à l'album... un peu comme une ville, « Humanoid City », et tout ça. Pour ça, quand j'ai appris que Dsquared² voulait bien travailler avec nous, j'étais tellement excité ! Les tenues pour la tournée... et c'est vraiment génial, que deux créateurs aient dessiné cela... c'est tellement extraordinaire. Pour moi, c'est un rêve devenu réalité... plus que pour les autres. Pour moi, c'est comme... comme si je le vivais, ça m'appartient... ça signifie tellement pour moi, de porter de tels vêtements, et de chanter devant le public. A mes yeux, c'est le concert parfait.

C'est comme une liberté personnelle pour vous de porter de telles tenues ?

Bill : Absolument... si d'autres personnes avaient leur mot à dire, je n'aurais sûrement pas pu porter ces tenues, si Tom même avait son mot à dire, je ne porterais pas tout ça... mais bien sûr, je suis à l'aise, je me sens bien sur scène comme ça, c'est ainsi ! Vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde tous les jours.

Tom : La chose qui est bien, dans notre groupe, c'est que nous vivons comme ça vient. Georg ressemble à un con, ça a toujours été comme ça... mais nous ne nous prenons pas la tête.

Bill : On ne devrait pas tout prendre au sérieux. Il y a des choses qui reviennent encore et toujours, tous les ans, et qui apparaissent toujours à un certain moment... quand il n'y a rien d'autre à dire... et quand ils n'ont rien à raconter sur les autres... et, à vrai dire, il faut se détendre, passer au dessus. Nous ne faisons pas attention à la plupart de ces choses... Tous les jours, il y a des milliers d'articles sur nous, dans différents pays, pas seulement en Allemagne... donc il faut se détendre, et ne pas prendre tout ça au sérieux.

Tom : Bien sûr, c'est arrivé très rapidement, et durant ces cinq dernières années, nous n'avons pas pu faire la fête avec nos amis, ou rencontrer des gens facilement... mais ce n'est pas comme ça, heureusement... surtout pour Bill et moi, tout est arrivé si tôt. Nous avons vécu beaucoup plus de choses que tous les autres gens de notre âge, en moyenne. Nous avons vécu tout cela à 14/15 ans... Et à ce moment, ce n'était pas si cool... surtout pour nos parents... mais maintenant, nous sommes tellement heureux. Parce que maintenant, nous n'avons plus la chance [de vivre une vie normale]. Ainsi... bien sûr, on a manqué quelque chose... la normalité, et tout ça, mais d'un autre côté, pendant les cinq dernières années, nous avons eu la chance d'expérimenter des tas de choses que les gens normaux ne peuvent pas vivre...

Bill : On ne peut pas tout avoir... Si on fait quelque chose, alors on rate autre chose, c'est comme ça que ça se passe, partout. Il faut faire des sacrifices. Et si les gens pensent que... oui, on fait des concerts géniaux, donc nous avons plein d'argent et tout est super, alors ils se trompent, ce n'est pas la réalité... C'est vraiment différent de ce qu'ils pensant. Et qu'on veuille vivre une telle vie ou non, il faut faire des tas de sacrifices.

Tom : Eh bien... ça a sûrement déjà été écrit dans quelques journaux... je ne sais pas du tout ! Un jour, j'en parlerai dans ma biographie (rires), oui, oui...

Bill : Non, en fait... Tom et moi avions des amis plus âgés que nous. Ils pouvaient conduire, étaient un peu plus vieux, et nous les avons suivis dans certaines choses que les gens plus âgés font...

Quand est-ce que vous êtes allés acheter de la nourriture pour la dernière fois ? Que vous avez fait quelque chose de normal ?

Tom : Oh, voilà un bon exemple... comme acheter de la nourriture, une vie privée normale... ce sont des choses qui nous manquent évidemment beaucoup. Lorsque nous avons commencé à avoir du succès, nous n'avions pas trop besoin [d'acheter nos trucs], parce que nos mères faisaient déjà tout pour nous... Nous aurions peut-être dû le faire nous-mêmes, mais nous ne pouvions pas. C'est quelque chose que nous n'avons jamais fait. Je peux me souvenir qu'un jour, nous avons fait un arrêt, sommes sortis de nos bus, et que nous avons fait une petite virée dans un supermarché aux Etats-Unis, mais avec toute notre équipe, et de nuit, quand il n'y avait personne. C'est ainsi que nous achetons notre nourriture... mais aller normalement dans un supermarché, chercher nos yaourts favoris... nous ne connaissons pas ça.

Bill : Surtout à l'école...

Tom : Nous avions encore plus de problèmes là-bas ! (rires)

Bill : Oui, encore plus... l'école fut le pire... c'est la pire période de ma vie... et je suis tellement content que ce soit fini ! Je n'aurais plus jamais à entrer dans un tel bâtiment. Pour moi, il n'y rien de pire... J'ai un problème avec l'autorité. Je bloque dès que les gens veulent me dire ce que je dois faire... et c'est comme ça que ça se passe à l'école. Je ne pouvais pas... nous ne pouvions pas supporter ça, tous les deux. Avec ça... nous avons quelques problèmes, avec les professeurs, et bien sûr, avec d'autres personnes encore. Et je suis si content, enfin, nous sommes tous contents que ce soit désormais fini ! Je ne ferai jamais partie de ces gens qui se disent : 'Ok, en y repensant, l'école, ce n'était pas si mauvais...'

Tom : Eh bien, je comprends en fait ce que ces gens veulent dire... parce qu'après l'école, il y a encore d'autres problèmes qui surviennent, mais à cet âge, à l'adolescence, les problèmes sont presque aussi important que ceux que l'on peut rencontrer ensuite.

Bill : Tout à fait.

Tom : Ils sont différents... et quand on est adulte, on pense que les problèmes sont maintenant beaucoup plus importants. Mais je sais que, lorsque j'étais adolescent, l'école était mon plus gros souci. C'est la pire chose.

Vous aviez des problèmes avec les professeurs seulement, ou alors avec d'autres élèves également ?

Bill : Avec tout le monde, je crois... Tous les gens qui étaient là-bas... bien sûr, il y avait des bagarres, et des gens que l'on n'aimait pas, tout comme les professeurs... imaginez, des bagarres avec les professeurs... (rires)

Peut-il y avoir des disputes entre vous, quand vous vous trouvez dans une petite pièce ?

Bill : Eh bien... nous essayons de rendre la pièce aussi confortable que possible, dans ce cas. Nous avons deux bus pour le groupe, juste pour nous. Georg et Gustav en partagent un, et Tom et moi sommes dans l'autre. Chacun a sa propre chambre, dans laquelle on peut s'enfermer seul, si on veut.

Tom : En fait, les gens surestiment un peu tout ça... nous passons la plupart de notre temps dans les salles de concert. On entre dans la salle vers 11h00, en fin de matinée, et on la quitte vers 1h00 du matin. Ensuite, on retourne dans le bus, et on s'endort.

Bill : Il y a des jours où nous passons plus de temps dans le bus.

Tom : Oui, il y a des fois où nous passons trois jours dans le bus... donc ça devient un peu ennuyeux, dans un espace si petit... mais à vrai dire, le bus n'est fait que pour que nous y passions nos nuits, ou que nous y regardions un DVD... la plupart du temps, nous sommes dans les salles de concert.

Bill : Tom et moi ne pourrions sûrement jamais retourner sur cette île, parce que... de gros connards de photographes nous ont pris en photo (Tom applaudit). Donc vous voyez, c'est très difficile pour nous... on va à l'autre bout du monde, et néanmoins, des idiots essaient de se faire de l'argent sur notre dos. Mais on doit s'habituer à ces choses, et les accepter... Mais comme vous le voyez, j'ai beaucoup de mal à accepter cela. C'est difficile... on ne s'habitue pas si facilement... nous essayons d'avoir notre propre espace privé... mais qu'importe, Tom et moi avons passé des vacances détendues.

Ce ne serait pas plus facile pour nous de vivre aux États-Unis, par exemple ?

Bill : Eh bien... je pense, bien sûr, que ce serait plus facile pour nous... mais nous pourrions aussi déménager en province, là où personne n'habite, et où il n'y que deux maisons tous les 1000 kilomètres... mais la question est : est-ce qu'on y serait heureux ? En Allemagne se trouvent nos familles... c'est notre maison, c'est ici que nous parlons allemand, c'est notre pays natal. C'est ici que nous nous sentons vraiment chez nous. Et même si ce pays est difficile pour nous, nous ne pourrions pas le quitter comme ça... Peut-être pendant six moi, mais quitter l'Allemagne pour le restant de mes jours, je ne pourrais pas me l'imaginer. Nous avons tous grandi ici.

Bill : Ce que nous faisons n'a rien à voir avec la fin d'une journée de travail. Nous ne fermons pas juste nos ordinateurs, pour ensuite quitter le bureau, et dire : 'Ok, maintenant, j'ai mon temps libre'. Non, c'est dans la tête, tous les jours, on y pense... c'est notre vie, ce n'est jamais fini...

Tom : Cela veut dire que tout ce que nous essayons de faire à titre personnel doit avoir un rapport avec le groupe...

Traduction de Hollywood pour A-TH.



_________________
TOKIO HOTEL FÜR IMMER !!!!!!!!!


tatabella
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2008
Messages: 1 121
Localisation: Lorient

MessagePosté le: Mar 6 Avr 2010 - 17:39    Sujet du message: RED! Interview. Répondre en citant

Merki Mimi  Okay
_________________
Une ado attardée et fière de l'être.


rabi43
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2008
Messages: 1 133
Localisation: lectoure

MessagePosté le: Mar 6 Avr 2010 - 19:29    Sujet du message: RED! Interview. Répondre en citant

avec plaisir Tata Mr. Green
_________________
TOKIO HOTEL FÜR IMMER !!!!!!!!!


Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:08    Sujet du message: RED! Interview.

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias germanophones Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
ezHyperShadow template - a boo design Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Original ezHyperShadow theme by boo ©2004 www.ez-life.net
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com