Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum  
FAQ Rechercher
Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer Connexion
16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias germanophones
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3 310
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 10:08    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel Répondre en citant

Source RTL : http://rtl-now.rtl.de/tokiohotel.php?player=1&play_now=1




  
 
 
Ce groupe a brisé tous les records : TH. Les collégiens de la banlieue de Magdebourg ont réussi leur percée en tant que groupe de rock international reconnu en seulement 4 années.
Jürgen Vogel [acteur allemand qui a présenté les Goldene Kamera en 2008] : Ils n'étaient pas des dingues avec la tête dans les nuages, et on avait le sentiment qu'ils étaient vraiment bons.  
Jörg Pilawa [Présentateur TV Allemand] : Ils sont les seuls artistes auxquels j'ai jamais demandé un autographe.   
Collien Fernandez [Présentatrice TV Allemande sur Viva] : Vraiment tout le monde connait TH.  
Les jumeaux Bill et Tom Kaulitz, le bassiste, Georg Listing et le batteur, Gustav Schäfer, ont créé un groupe à seulement 9 ans. Leur premier single, Durch den Monsun, est immédiatement entré numéro 1 dans les charts. Un vrai tube. TH a récolté des disques d'or et de platine et a reçu tous les prix importants dans le monde de la musique.  
Markus Kavka [Présentateur TV Allemand, sur MTV] : ça a causé tellement d'hystérie et on peut dire que tout le monde était en attente de ça, quelque chose comme ça devait se passer une nouvelle fois.  
Frauke Ludowig [Présentatrice TV Allemande, sur RTL] : Ils ont quelque chose d'unique. Ils font quelque chose que les autres n'ont pas fait avant.  
Tokio Hotel a touché une génération entière. Et pas seulement en Allemagne, mais dans le monde entier. En commençant par l'Europe, la vague a traversé l'océan vers les USA et l'Amérique du Sud. Une carrière à grande vitesse.  
Otta Waalkes [Acteur Allemand] : Récemment j'étais en Chine et j'ai demandé 'que connaissez-vous de l'Allemagne ?' – 'TH'.  
Frank-Walter Steinmeier [Ministre des Affaires Etrangères Allemand 2005 – 2009] : Peu importe où je vais - France, Israel, USA – partout, les jeunes vont vers les Instituts Goethe et veulent apprendre les paroles de Tokio Hotel.  
Oliver Pocher [Acteur et Présentateur TV Allemand] : Quelque chose comme ça ne marche que si c'est authentique et avec eux c'est le cas. Et c'est pourquoi ils ont du succès.  
Bill, Tom, Georg & Gustav reviennent à l'automne 2009. Après avoir fait une pause d'un an, ils sont de retour. Avec un nouvel album, un nouveau son et un nouveau look.  
Jürgen Vogel : Pourtant c'est arrivé... Ils ont accompli quelque chose que peu de groupes pour jeunes ont fait : faire la transformation de l'enfance, à l'adolescence puis l'âge adulte.  
Les gars de TH ont grandi. Tout récemment les jumeaux Kaulitz ont célébré leur 20ème anniversaire. Pour le nouvel album, ils ont présenté leur nouveau style au public et comme toujours avec TH, ça a causé de l'agitation.   
Michael Michalsky [Fashion Designer] : Je pense que le look du groupe est aussi un facteur principal dans leur succès international parce qu'ils ne ressemblent pas à l'allemand de base.  
Markus Kavka : C'est vraiment évident qu'un million de jeunes, peu importe si ce sont des filles ou des garçons, ne peuvent pas ressembler à Bill Kaulitz. Par conséquent ils se projettent dans une espèce de créature androgyne chimérique.  
TH a réalisé ce que d'autres ne font que rêver. Ce sont de vraies superstars.  
Tom : Dans le passé, j'ai toujours regardé vers d'autres artistes, et pensé 'Hey mec, ils ont une vie si géniale comme ça. Faire une tonne de tubes, se ramener sur scène une fois par jour et jouer ses chansons' et ensuite... Phrase très bizarre  
Bill :Et puis se plaindre.  
Tom : Et continuer de se plaindre et de pleurnicher toute la journée et organiser une super soirée et vivre dans le luxe. Ce n'est même pas proche de la réalité. Et nous avons aussi appris, après l'avoir expérimenté, tout ça d'une certaine manière. Je comprends rien de ce que tu dis monpote  
 
L'histoire de TH commence à Leipzig 2 mois avant la chute du Mur de Berlin. C'est ici que les jumeaux, Bill & Tom Kaulitz ont vu le jour, le 1er Septembre 1989 ;  
Bill :Quand on étions bébés, on était totalement semblables. Nous avions nos noms sur nos barboteuses comme ça les gens pouvaient nous distinguer. Tom avait un grain de beauté ici.  
Tom : On était aussi similaire pour savoir qui était le dominant. Ce que je veux dire c'est que souvent ça pose problème parce que nous avons tous les deux une personnalité de leader. Ceux qui font toujours du bruit et qui disent toujours ce qu'ils pensent.  
Les jumeaux Kaulitz doublaient l'effort. Maman Simone et Papa Jörg avaient les mains bien prises.  
Bill : Je dois dire que Tom et moi, on a toujours était puissant ensemble. Nous avons toujours... ensemble. On se complète à la perfection.  
Tom : Je pense que cette force a fait de nous des personnes relativement libérées. Notre mère nous a toujours dit 'Dites ce que vous pensez. C'est le plus important'.  
Merci à leurs grandes gueules, Bill & Tom étaient déjà sous les projecteurs à l'âge de 5 ans. Ils avaient un rôle dans le film “Verrückt nach dir” [“Fou de toi”].  
Bill : Ma maman m'avait dit que ça serait super, on n'a même pas dit Salut au type, on a juste joué tout le temps et puis il a dit 'Exactement ! C'est exactement le genre de jumeaux que je recherche'.  
Hey, tu n'as pas entendu ce qu'elle a dit ? - J'entends mal.  
Bill : Je crois que la confiance est la chose la plus important qu'on nous ait donnée. On ne nous a jamais dit ce que nous devions faire et depuis le début on a été amené à être indépendant, et on a toujours été autorisé à vivre ce que nous voulions.  
Les jumeaux ont reçu beaucoup d'attention et ont aussi cherchaient à en avoir. C'est devenu vite évident que Bill & Tom étaient né pour briller Pour divertir ?  
Bill : Quand nos parents nous emmenaient quelque part, à des soirées ou des trucs comme ça, c'est devenu très vite clair, que nous étions fait pour divertir les gens. Chaque fois qu'il y avait une opportunité, qu'il y avait une scène ou un endroit où on pouvait se montrer et faire des trucs, on était les premiers à se mettre debout et à le faire.  
Durant les premières années, la mère des jumeaux les habillait pareil. Cependant à l'école primaire, ils avaient déjà commencé à développer leur propre style peu conventionnel.  
Bill : Je pense que ça a aussi laissé des marques. Le fait qu'on était pareil pendant un moment. Et ça nous a boosté à vouloir très vite nous habiller par nous-mêmes. On ne voulait plus que notre mère choisisse nos fringues le matin mais on voulait vraiment décider par nous-mêmes ce qu'on voulait porter.  
Tom : Très tôt pour moi, j'ai toujours voulu suivre la mode Hip Hop. Bon, bien que je n'aie pas des pantalons baggy, je continuais de les porter sous les fesses. Très adapté, le sens y est  
Bill a très vite franchi le cap. A l'âge de 9 ans, il a commencé à se teindre les cheveux en noir et à porter du maquillage.  
Bill : J'ai toujours aimé les films sur les vampires et les sorcières et voila. J'ai toujours regardé ce genre de films et 'The Labyrinth' avec David Bowie est un film de mon enfance, que j'ai aimé quand j'étais gosse et que je connais très bien. Je pense que ça a laissé une trace sur moi, mais ça n'a jamais été influencé par une seule personne. Maintenant je dirais que c'est David Bowie, ou lui ou lui mais je pense que c'est vraiment un mélange entre pleins de gens.  
Tom : En fait Bill est un vrai rêveur, pour être honnête. Il fait toujours son truc et ce qui est marrant... Nous deux, on a jamais ressemblé a quelqu'un d'autre. Les gens nous regardaient toujours. Et puis est arrivé le moment où Bill est sorti avec une apparence totalement dingue Je ne vois pas comment le dire autrement  
Bill : Je savais que beaucoup de gens parlaient de façon très négative. Cependant, je l'ai toujours voulu. Ce que je veux dire c'est que je n'ai jamais voulu que quelqu'un... j'ai toujours pensé que c'était pire si les gens ne parlaient pas de moi plutôt qu'ils critiquent.  
La situation est devenue pire quand les jumeaux ont déménagé dans le village de Loitsche (650 habitants), près de Magdebourg, après la séparation de leurs parents.  
Bill : On a eu des problèmes tout de suite. On a été insulté immédiatement.  
Tom : 'Hey, il a des lacets rouges, Saleté de Communiste'.  
Bill : C'était comme ça dans le bus tous les matins. Il y a toujours eu des bagarres dans le bus. En fait, personne ne s'occupe des autres. C'était vraiment une ambiance glaciale la dedans.  
Et dans ces moments-là, on était vraiment heureux de s'avoir l'un et l'autre. On était toujours ensemble et personne ne pouvait nous avoir séparément.  
Le look des jumeaux rebelles ne remportait pas non plus de succès au collège. Encore des problèmes.  
Bill : Il y avait des profs à l'école qui disaient 'Je ne te fais pas la classe vu à quoi tu ressembles' et 'tu ne peux pas venir au cours de sport en portant des piercings et du maquillage'.  
Et puis Bill & Tom ont du voir l'évidence. [La lettre raconte un incident en Mai 2003, 7ème année. Pendant un cours, un prof a été aspergé d'encre par plusieurs élèves, dont Tom. Les phrases soulignées disent qu'un comportement comme ça est irrespectueux et porte atteinte à la dignité du prof].  
Bill :Et puis en 7ème année, les profs nous ont séparés, ce qui a été la pire expérience à l'école. Je pense que depuis ce jour, personne n'a même plus eu la chance de faire amende honorable. Parce que c'était juste le pire qui pouvait nous arriver. Comme si quelqu'un nous déchirait.  
Tom :On n'a jamais laissé personne voir que pour nous c'est une étape difficile. On a toujours été très très fort et fiers/combatifs à l'extérieur. On n'a jamais laissé personne nous bousculer ou quelque chose comme ça.  
Dans leur temps libre, Bill & Tom ont commencé à vivre un rêve partagé. Ils voulaient faire de la musique et écrire leurs premières chansons.  
Bill :J'ai toujours aimé écrire. J'écrivais toujours tout plein de notes, même pour ma maman. J'ai toujours aimé rapporter des choses et parfois il y avait une guitare dans la pièce, celle de notre beau-père. Il l'avait mise là et disait 'Oui, je ne l'utilise pas pour l'instant, et je l'ai juste mise là, si vous voulez, vous pouvez la prendre'... et Tom l'a attrapé et c'est comme ça qu'il a commencé à jouer avec.  
Tom :Je dois dire que ça a été très douloureux pour les autres. Parce que nous... Bill a de suite mis quelques mots sur les premiers accords que j'ai pu jouer. Et si nous les écoutions maintenant, nos paroles seraient extrêmement naïves et vraiment drôles.  
[Life is worth living, so just do it.]  
Bill :Les autres voulaient être pompier ou dentiste et moi je disais 'je veux faire de la musique'. Bien sur, c'était...  
 
 
 
  
 
Bill : Ils étaient là 'Ouais bien sur, Bill veut faire de la musique'.Tom : Au tout début, c'est comme si les autres se foutaient de nous. C'était comme si les gens pensaient qu'on était mignons et 'Regardez ces petits garçons'.
Cependant, après les jumeaux Kaulitz ont commencé à se faire un nom par eux-mêmes dans Magdebourg. Ils jouaient lors de télé-crochets et dans de petits clubs comme le Gröninger Bad”.
Bill : C'était comme une scène libre et on performait et chantait, et on faisait aussi passer le mot qu'on cherchait quelqu'un mais on voulait absolument des gens de notre âge. Et puis sont arrivées Gustav & Georg.
Gustav : C'était très drôle de voir ces gars bizarres sur scène.
Georg : Ils s'appelaient toujours 'Black Questionmark'. Qui a trouvé ce nom ? A ce jour, je n'en ai toujours aucune idée.

Maintenant Bill & Tom ont 12 ans, le bassiste Georg 14 et le batteur Gustav 13. C'est clair, les 4 se complètent.
Georg : Bill & Tom avaient déjà 1, 2 vraiment bonnes chansons. Au début, ils nous les ont jouées et on a juste regardé ce que ça ferait si on ajoutait la basse et la batterie.
Bill : Quelque part c'est une bonne chose d'entendre pour la première fois une vraie batterie. Et une vraie basse.
Gustav : En général c'est assez difficile de trouver des gens qui font de la musique et qui ont le même âge. Et c'est vraiment cool. Que chacun de nous ait presque le même âge. Et puis on a joué dans toute sorte de clubs. On avait tous 12 ans ou un petit peu plus et on restait sur scène jusqu'à 22h.

Maintenant Black Questionmark est sur scène chaque semaine. La communauté de fans grandit.
Bill : Un jour j'ai lu dans un magazine 'Black Questionmark et leur bon son de guitare diabolique'. Et Tom en fut très fier et a dit 'OK, on doit changer notre nom maintenant, en fait Devilish est excellent. On s'appelle Devilish à partir de maintenant'.
Avec leur propre argent, Devilish enregistre un CD de 7 chansons. Mais la route de l'Allemagne de l'Est vers les charts semble sans fin.
Tom : C'est toujours bien de jouer à Magdebourg mais ici on n'a jamais rien eu à faire avec un producteur ou un manager ou un label ou autre chose sur la scène musicale. C'est juste que les chances étaient vraiment minces.
Bill : Tom & moi on se baladaient et on disait 'Sil vous plaiiiiit'. Il devait bien y avoir quelqu'un qui nous découvre. Il doit bien y avoir quelqu'un qui voit ce que nous ressentons ou quelque chose comme ça. On pensait toujours 'Merde, on vit à Loitsche et la ville la plus proche c'est Magdebourg, et il n'y a pas de scène musicale là-bas, ni de label ni rien'.
Alors Bill prend une décision : en 2003, il s'inscrit au casting de 'Star Search'.
Bill : En fait, j'ai tout fait pour qu'on fasse attention au groupe. Je voulais que quelqu'un voit mon groupe. Que quelqu'un quelque part voit Devilish. J'ai attiré les équipes de télé pour voir le groupe, pour les emmener à la salle de répétition et ils nous ont filmés et comme ça, j'ai espéré que quelqu'un pourrait nous aimer en tant que groupe.
Et ça a payé. Une équipe de producteurs de Hambourg vient voir un des concerts de Devilish à Magdebourg. Ils furent ravis.
David Jost : En fait pour moi, ça a toujours à propos... est-ce qu'un artiste a le potentiel émotionnel et de la volonté. TH a ces 2 traits à 100%. Et je n'ai jamais vu autant ça en Allemagne avant.
Tom : Pour moi c'était une performance comme les autres. Seulement ça 'rockait' extrêmement bien. Je sais juste que j'ai pensé que c'était la meilleure performance faite. Ça s'est exceptionnellement bien passé quand j'ai quitté la scène et le processus a suivi. Une ou deux semaines après.
Bill : On nous a conduits là bas et on était si excité.
Georg : Je crois que je suis celui qui avait l'appareil photo. Je prenais des photos de tout, et l'autre jour j'ai regardé ces photos. Et quelle merde j'ai pris en photo. Comme la table de mixage. Comme ça je pouvais la montrer à mes amis en rentrant chez moi.
Bill : Je me rappelle toujours que je pouvais à peine faire un mouvement et je ne pensais qu'à : 'Oh Mon Dieu, espérons qu'ils aiment'. Et puis ils ont écouté les chansons et ainsi de suite. Oui, c'était très excitant.
Bill, Tom, Gustav et Georg passent toutes leurs vacances au studio d'enregistrement maintenant. Là-bas ils apprennent petit à petit tout ce qu'une pop star doit savoir.
Georg : L'ambiance était vraiment familiale dès le début. On avait un petit appartement au dessus du studio. Nous 4 on vivait là et on a commencé à enregistrer.
Tom : A ce moment là, on avait un avant-gout de ce que ça pourrait être si nous avions du succès et si on était ensemble constamment.
ITW : Vous venez d'enregistrer un single. Comment s'appelle-t-il ? –'It's my life'.
Tom : Avoir cet âge et être à Hambourg sans les parents, produire, parfois sortir avec des filles, c'était vraiment le grand moment de nos vies. Pendant cette période, on a vraiment mûri.
Vieille vidéo : Qu'est-ce que tu as chanté aujourd'hui ? On a enregistrée 'Rette Mich', une ballade. – Et les gens étaient enthousiastes quand tu chantais ? – Oui, génial !
Un an et demi après, le rêve de faire un album semble enfin devenir réalité.
Bill : Pendant un long moment, on n'a pas su ce qu'il allait arriver. T'as toutes ces chansons et ils disent : 'Hey ? on a un album là'. Ce qui signifiait qu'on avait assez de chansons et puis ils ont dit : 'Ok, vous savez quoi ? On va le montrer à un label'.
Maintenant tous les dirigeants des labels arrivent pour voir les garçons jouaient en live.
Bill : On voulait absolument qu'ils sachent qu'on pouvait vraiment faire de la musique. Pas qu'on produisait un truc sympa, mais qu'on pouvait vraiment faire de la musique.
Tom : On voulait être professionnel et on était totalement calme genre 'C'est que qu'on fait tous les jours, ok ?' 'On est déjà des vieux routards dans le business'.
Tom Bohne [Universal Allemagne] : Et c'est probablement au même moment que BMG et Universal... J'avoue qu'EMI et d'autres grands labels ont vu le groupe pour la première fois. Nous avons pensé que c'était très très bon mais que peut être il manquait un vrai tube dans toutes ces chansons.
Bill : C'est un peu bizarre d'entendre d'autres personnes et de voir comment le cd passait à l'extérieur.

Le label BMG de Berlin fut le premier à réaliser le potentiel du groupe.
Andy Sellenneit [Ancien dirigeant de BMG] : Ils sont arrivés à mon bureau. On a des sortes de double-portes, comme des portes coulissantes, et la porte s'est ouverte, j'ai vu Bill et Tom et je me souviens encore –je ne l'oublierai jamais- que j'ai pensé 'Mon Dieu, s'il te plait, fais qu'ils sachent chanter'. Puis les jeunes sont restés devant ma porte, mais les petits nouveaux ressemblaient déjà à des pop stars et je me souviens encore que j'étais très enjoué parce que j'ai pensé 'Oh, espérons qu'ils aient des chansons puissantes'. Et puis je les ai écoutés et j'ai su 'Oh, ils savent chanter et leurs chansons sont extra'.
Bill & Tom et leur groupe ont leur premier contrat sous le bras alors qu'ils n'ont que 14 ans.
Bill : On est devenus fous. On était extatiques. On avait tout à portée de main, et ça a pris si longtemps... à cause du contrat et de toutes les négociations. A l'époque on a même du passer par le Tribunal des Tutelles.
Tom : Nous on pensait que ce n'était pas nécessaire parce que je me demandais juste 'Qu'est-ce qu'ils ont besoin de vérifier ?'. Juste une petite discussion avec ma mère. Tout est ok.
Andy Sellenneit : D'ailleurs, à l'époque on était très contents que ça prenne du temps parce qu'on redoutait la question cruciale des médias 'mais ils sont si jeunes et peuvent déjà faire tout ça' et les clichés habituels qui ne s'appliquent pas à Tokio Hotel.
Bill : On avait 13 ans, quand on les a rencontrés et l'enregistrement final ne s'est fait qu'à la fin de nos 15 ans. Et on a aussi perdu le contrat entre temps.
A la fin de l'année 2004, la fin semble imminente avant même que quelque chose n'ait commencé pour le groupe.
Andy Sellenneit : Sony & BMG ont commencé les discussions pour faire une entreprise commune, être ensemble et créé un seul label.
Bill : Et d'un coup c'était 'Quel genre de groupe c'est ?' 'De quoi parle le contrat ? On ne le fera pas'.
David Jost : Je crois que le monde s'est écroulé pour eux.
Tom : ça m'a vraiment blessé quand... J'y croyais tellement et je pensais que c'était tellement génial que je n'y comprenais rien.
Bill : Et quand les producteurs nous ont parlé de ça, j'ai plus souri pendant une semaine après ça, sérieusement. J'étais très triste.
Tom : En fait notre rêve était fini, enfin pour le moment...

 
 
 
 
Traduction à venir  
 
 
 
Traduction à venir 
 
 
 
Traduction à venir 

_________________


Dernière édition par Marie le Dim 18 Oct 2009 - 16:41; édité 3 fois
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 10:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Emmanuelle
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2008
Messages: 1 952
Localisation: Proche NICE

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 11:16    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel Répondre en citant

Merci Marie...
je viens de regarder l'émission, bon j'ai rien compris mais çà a l'air de bien résumer leur parcours aux gars...
très sympa de revoir tous ces moments Okay
ah si, j'ai compris un truc: "it's my life", je suis toujours pétée de rire
Mr. Green
_________________
Fan de TH, et alors ??



Marie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3 310
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 12:04    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel Répondre en citant

Record d'audience , sur l'émission 100 % Tokio Hotel !!!

Une pointe de téléspectateurs à 8,02 millions !!!  Ils attirent toujours les foules les petits gars !! Okay Okay

source : presseportal.de

_________________


Marie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3 310
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 12:46    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel Répondre en citant

 
 
 
 
 
 

_________________


sylvie


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2008
Messages: 562
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 21:28    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel Répondre en citant

Oui c'est bien la preuve que le monde ne les as pas oubliés! et c'est tant mieux!
_________________
BILL KAULITZ FÜR IMMER!


rabi43
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2008
Messages: 1 133
Localisation: lectoure

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 21:34    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel Répondre en citant

toujours intreressant de les voir comme ça super décontracter racontant leur parcours, dommage qu'on ne comprennne pas .............une petite traduction peut être Mr. Green
_________________
TOKIO HOTEL FÜR IMMER !!!!!!!!!


Marie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3 310
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2009 - 16:25    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel Répondre en citant

Je viens de mettre les traductions sur les 2 premières vidéos !!! Dans le premier post !!! Et les 3 autres vidéos!! Les traductions vont suivre !!
_________________


Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:52    Sujet du message: 16 OCtobre 2009 - RTL - 100 Prozent Tokio Hotel

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr MEDIAS Médias germanophones Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
ezHyperShadow template - a boo design Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Original ezHyperShadow theme by boo ©2004 www.ez-life.net
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com