Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum  
FAQ Rechercher
Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer Connexion
INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr BILL Bill - Autres - Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3 310
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 16:55    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Citation:

Voici les pages scannées du magazine (version allemande) VANITY FAIR , avec la couverture et le long interview de BILL. J'adore lire cet interview, car Bill a écrit lui-même les réponses aux questions (avec ses propres mots). Pas de scoop. Toutes  des choses que l'on connait déjà sur la vie de Bill, mais l'interview est bien complet.  Bonne lecture !

Traduction:

Interviewer un jeune de 18 ans, est habituellement un casse-tête pour un journaliste. (En gros , il est écrit, " on n’arrive à rien tirer d’un jeune de 18 ans "). Avec Bill Kaulitz, c'est différent. Le premier baiser ou la grosse tête : la star adolescente en parle et en sourit bien plus facilement que les plus grandes stars du Show-biz allemand. Vanity Fair rencontrait Bill peu avant son opération et était avec lui après l'intervention par contact e-mail.

VANITY FAIR : Mr Kaulitz,, comment vous sentez vous après cette opération de vos cordes vocales ?
BILL KAULITZ : Ben en fait, je me sens comme quelqu’un a qui on a mis des tuyaux en métal dans la gorge, sous anesthésie, et on s’est occupé de ses cordes vocales avec minutie. Tout le monde connaît cette sensation. Mon Dieu, je suis bien content d’en avoir fini avec ça ! Mais j’ai encore peur pour mes cordes vocales, et j’ai mauvaise conscience pour les concerts annulés.

VF : Pendant combien de temps serez-vous en interruption (en arrêt)?
BK : Après l’opération je ne dois pas parler pendant 12 jours. Après je dois faire 4 semaines de rééducation de la voix. Et là je serai enfin sur pieds !

VF : Parlez nous de vos débuts. La créativité s’alimente des maux, des blessures et des offenses. Quelles étaient les vôtres ?
BK : La plus grosse blessure a été le divorce de mes parents. J’avais 7 ans et je n’ai pas pu comprendre. Ca m’a beaucoup marqué. Dans notre premier album il y a une chanson qui parle de ça. C’est " Gegen meinen Willen ".

VF : On sait que votre beau-père Gordon Trümper est guitariste. Que fait votre père biologique ?
BK : Il est chauffeur de poids lourds et vit à Hannover.

VF : Quand vous aviez 8 ans, votre famille venant de Magdeburg a déménagé dans une petite ville de 700 habitants, Loitsche. Comment avez-vous vécu ceci ?
BK : J’étais effrayé, car je n’étais pas du village. Tom et moi étions très étonnants pour eux là-bas. Ils ne nous ont pas regardé comme des aliens mais presque. L’école aussi était terrible. Je devais me lever à 5h30 chaque matin pour prendre le bus scolaire pour Wolmirstedt, et était de retour à la maison à seulement à 16h30. J’ai vraiment détesté ! Et puis toujours les mêmes visages à l’école…

VF : Comment ont réagit les profs face aux jumeaux Kaulitz ?
BK : Durant toute notre scolarité Tom et moi étions toujours ensemble. Nous étions complètement inséparables. C’était un bon coup qui m’a beaucoup caractérisé. Jusque là, nous avons vraiment tout fait ensemble. Nous sommes jumeaux unis à la vie et nous sommes très proches. Nous nous sommes naturellement défendus contre la séparation, mais les professeurs pensaient qu'ils n'arrivaient pas à nous maîtriser parce que nous avions trop de cartes en main. Je n'étais pas quelqu'un de discret et silencieux. J'étais toujours en retenue. Ma mère était convoquée tous les 2 jours l'école.)

VF : Nous avons entendu qu’une de vos spécialités était de ne pas rendre à temps les devoirs. D'où aviez vous ce savoir-faire ?
BK : J’ai toujours su que je n'avais pas besoin de l'école parce que je deviendrai chanteur. Parce que face aux profs, je connaissais parfaitement mes droits. Je savais exactement ce qu’ils pouvaient faire ou non. J'avais certains professeurs qui n'allaient pas du tout. Certains d’entre eux ne me disaient pas bonjour parce que j’avais les cheveux longs et mes ongles étaient vernis en noirs. Ils pensaient que je ne pouvais pas aller comme ça à l'école. Certains ne voulaient pas me renseigner parce que je paraissais ainsi. Et là on me disait des dictons comme : "La tête est là mais pas seulement pour les cheveux bien coiffés." J'étais un anti-école et je n'ai rien pu encaisser.

VF : Comment étaient vos notes ?
BK : Super. J’ai toujours eu une moyenne de 1,8. (à comparer à un 16/20 chez nous) Ca énervait beaucoup les profs.

VF : Les profs pouvaient-ils vous offenser ?
BK : Pas du tout. Ich war ja kein kranker Nagelkau-Freak.
(expression allemande qui doit vouloir dire " je n’étais pas une victime "
J'étais sûr de moi. Je suis allé à l'école parce que je savais exactement que l’on me regardait et les profs en parlaient. J'ai toujours joui de ça. Je voulais être étonnant avec mon style. Les gens devaient parler de moi.

VF : Il y a peu de temps, vous avez fini le collège d'enseignement général via l'école de correspondance. Est-ce important de savoir différencier une omelette à Hamlet ?
BK : Eh bien, on devrait être capable de faire la différence. Mais le système scolaire est trop centré. Pourquoi devrais-je étudier les maths quand je sais que je n’en aurais jamais plus besoin dans ma vie ! Je suis tombé dans la musique en 8ème. Tout le monde a été stupéfait. Mais nous avons seulement appris les CV d’artistes par cœur - zéro inspiration. J'ai toujours eu de mauvaises notes pour le chant, car nous avons dû chanter des chansons folkloriques. C’était l'horreur !

VF: Est-ce que le vieux cliché, que la musique était le billet pour échapper à la mélancolie de la province, s'applique pour vous ?
BK: Oui. J'ai toujours pensé: Je dois me barrer de cette ville, où tout le monde connaît tout le monde ! Le pire pour moi, c'est la routine. Je déteste la routine. C'est pourquoi Tokio Hotel est une bonne chose pour moi. Chaque jour est différent : de nouvelles villes, de nouvelles personnes.

VF: Grâce aux paparazzis et des soi-disant journalistes, vous êtes maintenant épié 24h/24 et 7j/7. S'agit-il d'achèvement ou d’impertinence ?
BK: Quand j'étais un petit garçon, j'ai toujours imaginé que tout ce que je faisais était enregistré par des caméras et que ça se passait partout comme ça. J’avais besoin de beaucoup d’attention. Maintenant, je l’ai atteint. Comment pourrais-je être ennuyé par ça ?

VF: Est-ce que quelqu'un pourrait être un jour aussi important que Tom pour vous ?
BK: Non Il est en tête de tout. Je ne pourrais pas imaginer ma vie sans Tom. On ne peut pas décrire combien nous sommes proches tous les deux. C'est quelque chose d'extra. Nous avons souvent les mêmes idées et les mêmes rêves. Nous n'avons pas besoin de parler à l'autre.

VF: Beaucoup de jumeaux identiques ressentent leur gémellité comme une torture…
BK: Nous nous soutenons bien sûr. Et si nous avons un argument, il est mauvais. Ca nous arrive de nous battre. Il y a un an, nous nous sommes battus avec des chaises dans une chambre d'hôtel. Mais nous ne pouvons pas garder de la rancune. On claque les portes, l'un d'entre nous disparaît et dix minutes plus tard on se parle.

VF: Qu’est ce qui est le plus proche de vous: le BILL naturel ou celui qui est maquillé?
BK: Définitivement, le maquillé. Le Bill non maquillé est pour moi comme un déguisement . Je marcherais aussi comme ça si je n’étais pas célèbre. Ca fait parti de totalement moi.

VF: Qui vous voit dans votre état naturel ?
BK: Ma famille. Et c'est tout.

VF: Les enfants stars sont les plus vulnérables des artistes, parce qu'ils se font détruire par les plus âgés. Allez-vous effectuer une chute de temps en temps, pour garder votre image intéressante?
BK: Il est certainement bon de montrer que vous n'êtes pas parfait. Mais je ne suis pas stressé à ce sujet. Planifier quelque chose de ce genre, afin que vos fans ne s’enfuient pas, c’est mauvais. Ce que j'ai détesté dès le début, c’était les personnes plus âgées ou certains groupes de personnes de la maison de disques qui voulaient m'expliquer comment cela fonctionne. Il n'existe aucune sorte de conseils ! Pendant notre première rencontre avec le label, ils voulaient nous donner un styliste qui était censé travailler sur notre apparence. Je n'ai pas encore de styliste qui me dit ce que je dois porter. Je ne veux pas être dirigé. Nous avons aussi décidé de tous les concerts et tous les contrats par nous-mêmes, parce que je pense que c'est vraiment mauvais de ne pas être soi-même en définif.

VF: Qui est autorisé à vous dire non ?
BK: Professionnellement : personne. Ni la direction ni la maison de disques. Les seuls pour qui je suis toujours à l'écoute sont mes meilleurs amis et ma famille. Ma maman peut me dire : "Bill, c'est complètement fou !" et là je réfléchis tout de suite au sujet.

VF: Est-ce que vos parents continuent d'essayer de vous " éduquer " ?
BK: Je dois dire, notre mère n'a jamais vraiment fait cela. Faire les devoirs était facultatif. Elle nous a laissé l'espace libre mais a toujours veillé sur nous. Il y a une grande confiance entre nous. Nous sommes comme des amis. Il n'y a vraiment rien que je ne dise pas ma mère. Et je n'ai jamais eu de secret dont elle n'avait jamais entendu parler. Quand je suis rentré ivre à la maison pour la première fois, elle a dit ce qu'elle pensait à ce sujet, mais je n'ai pas besoin d'avoir peur d'elle.

VF: Est-ce que votre maman vous demande de laisser vos cheveux " normaux " au moins pour Noël ?
BK: Non, elle s’en fiche vraiment. J’ai teint mes cheveux pour la première fois quand j'avais 9 ans. J’ai alterné entre le vert, le bleu, le blanc et le noir. J'ai eu mon piercing à l’arcade quand j'avais 13 ans. Elle était vraiment cool.

VF: Aux ours de vos concerts, tobent en extase environ 200 ado féminines et brandissent des affiches avec des slogans tels que " Baise-moi à travers la mousson ". Comment vous sentez-vous en sachant que des millions de filles projettent leurs fantasmes sexuels sur vous
BK: Je n’y crois pas vraiment, pour être honnête. Parfois nous nous regardons et on se met à rire car on ne peut pas imaginer que l’un d'entre nous a des posters de lui sur son mur. Mais j'ai toujours pensé qu'il serait cool d'accrocher quelqu’un au mur. Dans le passé, j'étais souvent assis dans ma chambre, en pensant à ce que mon idole Nena faisait, où elle était et ce qu'elle pensait. Je ne peux pas tout à fait être convaincu que d'autres personnes sont maintenant dans leurs chambres et pensent à moi. Pour moi, je suis tellement normal, nous sommes tous si normaux. Nous sommes indifférents à nous-mêmes.

VF : À quelle fréquence pensez-vous à vous à la troisième personne?
BK: Parfois. Mais accidentellement. Quand je suis démotivé pour faire quelque chose, je pense : Bill tu dois le faire, parce que c'est bon pour le groupe.

VF : Votre aplomb lors des apparitions en public semble être peu crédible pour certaines personnes. Y a t-il une différence entre le personnage de Bill et le véritable Bill ?
BK: Vous gardez certaines choses à vous-même. Mais à part cela, il n'y a pas de grandes différences en puissance. Les trois dernières années ont été une course sans répit. Il n'y avait pas une coupure quand vous arriviez quelque part et pas de temps en privé. Même en tournée, nous avions des caméras tout autour de nous, 24h/24. Comment pouvez-vous jouer sur quelque chose que tout le monde connaîtra quelques heures plus tard ? Mais c'est ce que j'ai toujours voulu. Ainsi, je dois faire face.

VF: Ceux qui nous envient se sentent rarement enviable. Quoi de plus ennuyeux que d'être Bill ?
BK: Le principal problème des gens comme moi, c'est la confiance. C'est difficile pour moi de croire quelqu'un et de me laisser aller. Au cours des dernières années, je ne me suis pas fait de nouveaux amis et je ne suis pas tombé amoureux. Quand je rencontre quelqu'un, je suis vraiment prudent et sceptique et je me demande : Qu'est-ce qui se cache derrière tout ça ? Malheureusement on rencontre souvent des gens qui se révèlent étranges ou qui vont dire quelque chose à la presse. Si je n’étais pas célèbre, je serais probablement tombé amoureux de quelqu'un que je connais depuis longtemps.

VF: Qui a trahi votre confiance ?
BK: Je ne me suis jamais laissé aller aussi loin pour que quelqu'un soit en mesure de le faire. Je porte un bouclier. Sortir et faire la connaissance de quelqu'un sans en informer une personne au préalable est la plus grande chose à laquelle vous devez renoncer. Pourtant, ma vie actuelle, c'est ce que j'ai toujours voulu.

VF: Le problème de la confiance est-il la raison pour laquelle les stars sont souvent entre stars ?
BK: Oui. Angelina Jolie n'a pas à craindre que Brad Pitt l’utilise uniquement pour devenir célèbre. Une célébrité préfère quelqu'un qui a la même vie et qui est bien dans ce mode de vie. Ma petite amie n’avait jamais compris pourquoi j’allais à notre salle de répétition après l'école et la raison pour laquelle je préférais jouer dans les bars le week-end, au lieu de m'asseoir devant la télé avec eux. Bien sûr, c’est beaucoup plus difficile aujourd'hui. Qui voudrait vivre cette vie avec vous ? Et bien sûr, la personne aurait également à comprendre que vous ne pouvez pas sortir de cette vie.

VF: Quand avez-vous été amoureux pour la dernière fois ?
BK: Il y a trois ans et demi. Je n'ai pas trouvé le grand amour. Je ne pense pas que tout le monde le trouve. Et si oui, une seule fois. Dans ma situation, il me faudrait beaucoup de chance pour le trouver.

VF: A 18 ans, ne préférez vous pas faire au feeling de toute façon ?
BK: Je ne sais pas. En raison précisément de cette vie, je préférerais trouver le grand amour plutôt que de faire au feeling. Je veux partager le peu de temps libre que j’ai avec quelqu'un que je connais et penser : C'est la bonne !


VF: Avez-vous déjà dit "Je t'aime" à une fille ?
BK: Oui. Mais je ne voulais pas faire ça. J'aurais dû dire "Je t’aime bien". Plus je vieillis , plus je prends au sérieux ces différences. Tom dit probablement toujours "Je t'aime" à une fille pour la mettre dans son lit.


VF: Etes vous en concurrence pour les mêmes filles ?
BK: Nous aimons le même type de filles. Et nos petites amies ont toujours été les amies ensemble. Notre premier baiser s'est passé avec la même fille. Tom en premier. Le lendemain, elle a commencé à m’embrasser. Ensuite, nous avons tous les deux fini avec elle. Oh mon Dieu, nous avons tous les deux pensé que c’était de la merde - horrible comme premier baiser.

VF: Quel âge avais-tu à l'époque ?
BK: Onze ans. Elle avait 3 ans de plus et déjà expérimenté.

VF: Quand Tom a-t-il eut son premier rapport sexuel ?
BK: Il avait 14 ans si je me souviens bien.

VF: On dit que Tom n’a que des aventures sans lendemain avec les filles...
BK: Je le laisse faire ce qu'il veut. Il a les nerfs pour avoir une personne différente chaque soir. Je n'aurais pas ce trait de caractère. Mais nous avons toujours été différents lorsqu'il s'agit de ça.

VF: Votre collègue Robbie Williams nous a dit une fois qu'il y avait deux sortes de groupies en Allemagne. Un type veut prendre une photo pendant l’acte sexuel pour avoir une preuve à montrer à leurs amis. L'autre type demande "Robbie, es-tu sûr que tes sentiments pour moi sont réels ?" pendant le rapport.
BK: Tom me dit également ça. Puisque nous sommes souvent sur la route, je ne prends pas n'importe qui dans mon lit. Ca me dégoûte d'avoir quelqu'un sur qui je ne sais absolument rien dans mon lit chaque soir. Je ne suis pas encore arrivé à ce point. Je n'aurais pas la confiance nécessaire pour ramener une fille dans ma chambre pour une nuit. La seule chose que vous avez de privé en tournée, c’est votre chambre d'hôtel. Et pour permettre à quelqu'un d'y dormir une nuit - non, je serais vraiment sceptique.

VF: Avez-vous déjà eu des rapports sexuels ?
BK: Je veux que ce soit mon secret.

VF: Est-ce que ça vous étonne de voir que certaines personnes pensent que vous êtes gay ?
BK: Pas du tout. La plupart d'entre eux ont ce cliché : maquillage + cheveux stylés est synonyme de gay. Je tenais à dire que ce n'est pas le cas. Chacun fait ce qu'il veut. Une chose n'a pas forcément à voir avec une autre.

VF: Que feriez-vous si vous étiez une fille pour un jour ?
BK:En tous ca , je ne brancherais pas mon frère.

VF: Mais?
BK: Oh mon dieu, qu'est-ce que je dois faire ? Probablement la même chose que je fais maintenant, parce que je ne serai pas aussi différent.

VF: Que voulez-vous interdire aux filles ?
BK: Ne pas être jalouses, parce que la jalousie c’est très important. Quand je suis amoureux je revendique tout immédiatement et je ne lâche pas. Ca me rendrait fou si ma copine me disait : "Bill je m’en fous de toutes ces filles qui crient pour toi. J’ai totalement confiance en toi."

VF: N’avez-vous jamais trompé une fille ?
BK: Non je n’ai jamais trompé quelqu'un. La fidélité est la chose la plus importante pour moi.

VF: Comment ennuyez-vous vos copines ?
BK: Je parle vraiment fort. Toute la journée. Et toujours avec les mains et les pieds. Et je ne laisse jamais les gens parler. Tout le monde est agacé par cela.

VF: Quel est plus difficile : aimer quelqu'un d'autre ou s’aimer soi-même ?
BK: Soi-même. C’est vraiment difficile de rester sois-même. Il y a beaucoup de moments pendant lesquels je suis peu sûr de moi et j’aimerais creuser un trou pour ramper dedans, tirer une couverture sur moi et rester là pendant une année entière. Parfois, je suis heureux quand nous sommes dans ce rythme et qu’on a un concert après l’autre, de cette façon on n’a pas le temps de réfléchir beaucoup. On n’a pas le temps de se perdre dans la solitude.

VF: Pouvez-vous encore vivre sans garde du corps ?
BK: Je ne peux pas simplement aller à la boulangerie. Alors que bien sûr n’importe qui peut le faire. Mais je me suis adapté au quotidien, parce que mon problème, c'est que je suis très perfectionniste. Je ne peux pas laisser les autres faire les choses. C’est anormal – et ça s'aggrave. Tout doit être fait dans le détail, car j’ai besoin de savoir exactement ce qui en vient. Ou alors je deviens fou. Tom a également ce trait de caractère. Bien que nous payions des gens pour nous soulager de certaines choses. Mais nous avons créé tout cela, c’est donc difficile pour nous quand d'autres personnes posent la main sur Tokio Hotel.

VF: Avez-vous également contrôler vos finances vous-même ?
BK: Oui. Je le fais depuis mes 13 ans. J'ai accès à tous les comptes et les contrôle tout comme je contrôle ma carrière.

VF: Savez-vous combien de millions vous avez ?
Une femme de la maison de disque brandit une pancarte avec écrit : " Ne pas parler d’argent ! "

VF: Quand allez-vous acheter une villa pour vos parents?
BK: Dès que j'aurai les moyens. En tous cas, je veux vivre avec mes parents. Nous sommes tellement proches qu ej ne trouverais pas cela pesant. Il n'y aurait pas de limite où je dirais : "Oh mon dieu, maintenant sortez de chez moi s’il vous plaît."

VF: Imaginons que vous êtes kidnappés. Quel serait le montant raisonnable pour une rançon ?
BK: Autant que tous mes amis pourraient en donner. Bien sûr, ils devront récupérer leur argent à la fin.

VF: Que pensez-vous de la chute de Britney Spears ?
BK: Je peux comprendre comment quelque chose comme ça peut arriver, parce que je vis la même vie. Les autres personnes pensent probablement : "Elle a de l'argent, elle a tout obtenu, pourquoi ne veut-elle pas se détendre ?" Je ne pourrais pas m’imaginer artiste solo et être seul sur la route tout le temps. Je n'ai pas assez confiance en moi-même pour supporter seul cette énorme pression.

VF: Madonna a dit en 1992 : "I will only be happy when I'm as famous as god." (Je ne serai heureuse que quand je serai aussi célèbre que Dieu) Etes-vous de son avis ?
BK: Bien sûr, c'est une drôle de déclaration. Mais je peux totalement le comprendre, il n'y a pas de raison pour s’arrêter. Vous n'allez pas simplement dire : " Eh bien, maintenant, je suis célèbre en Allemagne et ça suffit. " Vous aspirez à avoir partout le même succès. Même si j’étais immensément riche, que j’avais ma propre île, j'aurais toujours envie de continuer. C’est la vérité : la célébrité est une drogue. La désintoxication serait un mauvais coup, je ne serais pas en mesure de la traiter.

VF: Si les drogues n’étaient pas illégales, qu’aimeriez-vous essayer ?
BK : Quelque chose de relaxant qui m’obligerait à ne plus avoir à tout contrôler.

VF: Êtes-vous une star dans vos rêves ?
BK: Une fois, j'ai fais un cauchemar : j’étais allongé dans un lit, dans une pièce en verre et tout autour de moi il y avait des photographes qui avaient des tonnes de photos de moi. J’ai dis à notre équipe : "Merde, merde, tu ne peux pas me sortir de là ?" Mais un mec m’a dit : "Non, je ne peux pas faire ça. Tu avais un rendez-vous et tu l’as manqué." Mais je n'ai jamais manqué un rendez-vous. J'ai toujours eu trois réveils, de façon à me réveiller. Et je ne suis jamais en retard.

VF: Pourquoi est-ce que personne ne vous voit jamais danser?
BK: Je ne danse jamais. Je m’assois juste dans un coin - à moins que je ne sois vraiment ivre. Je le fais à ce moment-là. Je pense que la danse est un truc de filles. Même si ça peut sembler bizarre : seules les filles savent danser n’importe où.

VF: Avez-vous déjà pensé à vos propres funérailles ?
BK: Je dois dire que oui. Mes amis, qui ont le même âge que moi y pensent aussi. Vous imaginez qui sera là et qui pleurera vraiment pour vous.

VF: Quel musique doit être jouée à votre enterrement ?
BK: "Magic Dance" de David Bowie, tirée du film "Labyrinth". C’est une chanson très fun et "Labyrinth" est un film de mon enfance et je l’aime toujours autant.

VF: Qu'est-ce qui vous voulez portez comme vêtements dans votre cercueil?
BK: Je porte toujours du noir et une veste en cuir. Ma dernière volonté serait définitivement que mes cheveux soient coiffés. J’espère qu’il me restera assez de cheveux. Si non, quelqu'un devra absolument mettre une perruque sur ma tête.




OUF ;fertig!  Je crois que cette nuit, je rêve en allemand Laughing Laughing





_________________


Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 16:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
bruno


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 154

MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 17:37    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

he bien !! Bravo pour notre web mistress !!
belle maitrise et du français et de l'allemand Smile
il y avait quelques tournures pas facile !

MERCI

et "notre" Bill fait preuve d'une maturité exemplaire face à quelques questions "jounalistiques"
bref, à mon goût, la fin de l'article part un peu en...sucette..
mais dans l'ensemble il nous donne un portrait sympatique

à bientot


Emmanuelle
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2008
Messages: 1 952
Localisation: Proche NICE

MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 18:07    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

super cette interview.
UN GRAND MERCI A MARIE POUR LA TRADUC Exclamation Exclamation Exclamation
toi aussi, you are the best......
je suis épatée par la maturité de Bill, il sait ce qu'il veut et ne veut pas surtout, J'ADORE Exclamation Exclamation Exclamation
quel charisme !!!!!! il mérite vraiment avec le groupe d'avoir une belle et longue carrière.........
c'ets vrai que la fin de l'article n'est pas top, on aurait pu s'en passer......


marieagnesbruxelles
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2008
Messages: 2 666
Localisation: bruxelles

MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 18:12    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

super un grand merci!!

Belle maturité !!! il sait vraiment ce qu'il veut !!
Belle personne, intègre, fidèle et pudique
quelqu'un d'entier!!

Bravo !!! Okay Okay
_________________
" KEEP COOL EN TOT ZIEN"



Visiter le site web du posteur
bulle


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 150
Localisation: midi-pyrénées

MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 18:35    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

waouh kel class!kel maturiré vraiment 18ans vous imaginez!!en tt cas merci encor marie je noré pa u tt ton couraj pr traduir tt sa
en tt k lé foto de bill son manifik.c'est un garçon merveilleux ki a su gardé la tete sur les épaules et sa simplicité malgré tt skil leur arriv
un grand BRAVO
bill YOU ARE BEAUTIFUL
tokio hotel is beautiful


et encore chapeau!marie

marjorie


Aliiceeuuhh


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 3
Localisation: Canada

MessagePosté le: Dim 6 Avr 2008 - 03:46    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

J'ai tellement pas de mots.... Shocked
Il est totalement MA-GNI-FI-QUE!
_________________


MSN
spitag


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 250
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Dim 6 Avr 2008 - 12:04    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

merci beaucoup pour la traduction de cette interview très intéressante (à part la fin, un peu bizarre Rolling Eyes )

bill à l'air d'être quelqu'un de sensible (un brin romantique Wink ), très mature et lucide sur ce qu'il lui arrive.
bref, ce garçon ne cesse de m'étonner Embarassed  
il a vraiment une personnalité unique, qu'il assume jusqu'au bout
_________________
Carpe Diem !


Jucal
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2007
Messages: 149

MessagePosté le: Dim 6 Avr 2008 - 13:05    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

C'est vrai quand voyant les photos on peut se posé des questions sur l'interview mais quand on lit tout on s'apeçoit que c'est une super interview !!! vraiment très bien !!!

Merci Ma' pour la traduc' !!! Okay


Skype
sylvie


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2008
Messages: 562
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 17:52    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

ce garçon est aussi beau à l'intérieur qu'à l'éxtérieur!ha la la,il n'y en a qu'un c billou.
_________________
BILL KAULITZ FÜR IMMER!


Deb'


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 112
Localisation: Namur

MessagePosté le: Dim 8 Juin 2008 - 13:30    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

Vraiment, quel maturité pour 18 ans! C'est fromidable et i lest formidable!

Merci pour la traduc'!


Visiter le site web du posteur MSN
Emmanuelle
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2008
Messages: 1 952
Localisation: Proche NICE

MessagePosté le: Ven 11 Juil 2008 - 09:33    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

On ne se lasse pas de ces tofs.......
je le trouve très beau sur la 2e en bas et son pull rouge et noir Mmmmmmmmm Embarassed

 
 
 

 
 
 
 
 
 
 


Deb'


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 112
Localisation: Namur

MessagePosté le: Ven 11 Juil 2008 - 11:38    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008 Répondre en citant

Waw! Moi j'adore la 2eme de la 2eme rangée ! Mais elles sont toutes magnifiques! J'aurais aimé être a la place de la fille qui est a coté de Bill sur la 1ere photo Embarassed

Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:19    Sujet du message: INTERVIEW de BILL sur le magazine VANITY FAIR d'Avril 2008

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum website Bill-Kaulitz.fr and Bill-Kaulitz-international.com Index du Forum Forum du site bill-Kaulitz.fr BILL Bill - Autres - Divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
ezHyperShadow template - a boo design Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Original ezHyperShadow theme by boo ©2004 www.ez-life.net
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com